Image de fond précédente Image de fond suivante
Territoire Documents
Actualités
L’unité de traitement est terminée et les essais sont en (...)
Devant les problèmes récurrents de présence de fer et de manganèse, le comité syndical, a décidé la construction d’une (...)
Lire la suite
Vous êtes ici : Accueil > Le syndicat > Historique

Historique

Il est des éléments de confort qui semblent avoir toujours existé : l’eau et sa facilité d’accès sont de ceux là.

Elle n’est pourtant sur les éviers que depuis une quarantaine d’années et nombreux sont ceux qui se souviennent de l’eau du puits, de la construction des châteaux d’eau et du réseau à travers la campagne pour desservir chaque maison.

Un article de presse des années 50 indiquait :

«  l’eau est rare, le bourg souffre particulièrement de cet état de chose et en période de sécheresse, on voit les ménagères faire des kilomètres à travers la campagne pour rincer leur linge ou parfois quérir de l’eau. »

La naissance du syndicat

C’est dans les années 50 que se font les premières recherches en eau sur la commune de FOISSIAT avec le Maire de l’époque Monsieur Félix FAVIER. Un puisatier de ST JEAN D‘ARDIERES est chargé de ces recherches.

  • Les terrains du château d’eau sont achetés à l’emplacement de l’ancienne gare du tramway de l’AIN .
  • Les terrains de la zone des captages sont achetés en 1954.
  • Le syndicat Intercommunal de Distribution d’Eau est créé le 9 juillet 1953 par arrêté de Monsieur Le Préfet.
  • Le syndicat regroupe alors, sur les conseils du Génie Rural, les trois communes de FOISSIAT, JAYAT et SAINT JULIEN SUR REYSSOUZE.

La délibération de la commune de JAYAT du 1er mars 1953 indique, dans son argumentaire :

« Monsieur le Maire expose l’intérêt de ce projet qui permettra, avec l’aide de l’administration supérieure du génie rural de résoudre dans les meilleures conditions techniques et financières, le grave problème de l’alimentation en eau potable. »

Les participations étaient alors basées sur le « dénombrement » (recensement) de 1946 :

  • FOISSIAT comptait 1811 habitants,
  • JAYAT : 778 habitants,
  • SAINT JULIEN SUR REYSSOUZE : 586 habitants.

Le premier Président : Félix FAVIER, Maire de FOISSIAT,
La première secrétaire : Mme SERVIGNE,
Le siège en mairie de FOISSIAT.

Retour haut de page

Création du réseau de distribution

En 1954, un projet établit par le Génie Rural et le Cabinet Escalon se monte à 146 000 000 Francs (22 257 556 € environ) . Il sera réalisé en trois phases :

  • La 1ère tranche de travaux démarrera (en 1955) avec la première conduite desservant les puits à la station,
  • La 2ème tranche de travaux se poursuivra avec la station de pompage et les équipements (en 1956) pour 10.000.000 Francs, financée à 45% par des subventions ainsi qu’un prêt à 3% sur 30 ans,
  • la 3ème tranche de travaux permettra de finaliser le projet avec la réalisation des réservoirs (en 1958) de FOISSIAT (500 m3) puis de JAYAT (350 m3) pour un montant de 43 000 000 Francs par l’entreprise ARCHENARD de MONTPELLIER.

C’est alors que le la desserte se fit peu à peu, irriguant bourgs et campagne d’année en année, avec des subventions du Ministère de l’Agriculture de 45% et des prêts à taux faibles.

C’est en avril 1959 que le réseau de distribution est finalisé, prêt à desservir les usagers.

Le prix de l’eau est fixé par abonnement forfaitaire :

  • 150 litres/jour = 2 500 Francs= compteur 350 F (250 l – 500 l)
  • Droit de branchement : 20 000 F (20 mètres gratuit)

Retour haut de page

Le syndicat se modifie

Le 23 octobre 1959 : le réseau est mis en affermage.

le 16 septembre 1960 : la gestion du réseau est confiée à la SDEI (Société de Distributions d’Eau Intercommunales) pour 15 ans, son contrat sera reconduit plusieurs fois. Cette agence restera en place pendant 39 ans.

la même année : M. Félix FAVIER laisse son poste à M. Joseph PUTOUD jusqu’en 1989 et la secrétaire change également avec l’arrivée de Mlle Régine MORRAND qui deviendra Mme JANAUDY.

le 8 février 1963 : deux nouvelles communes adhèrent :

  • ETREZ (429 habitants)
  • LESCHEROUX (669 habitants) par arrêté.

Le 12 décembre 1967 : le Secrétaire Général, M. Paul CHRETIEN, prend un arrêté changeant la dénomination du syndicat qui porte alors une nouvelle compétence :

  • l’assainissement (projets, travaux, gestion)
    cette compétence ne sera jamais appliquée.

Petit à petit, la desserte en eau se poursuit, telles des "tentacules " à travers la campagne.

Retour haut de page

Tout bascule suite à un accident

En 1970 à JAYAT  : un accident de camion chargé de substances toxiques contamine le puits du hameau de Riottier, ce qui implique à réaliser rapidement le raccordement qui sera financé en partie grâce à une aide de l’assurance (13 000 F d’indemnité).

L’alimentation en eau du stade de SAINT JULIEN SUR REYSSOUZE se fait en 1972 (3 983 F).

Les courriers de plaintes d’habitants sont nombreux, ceux de députés intervenant en leur faveur aussi. S’ensuit alors des débats animés avec le syndicat sur le prix du raccordement, les prises en charge, ou l’urgence des raccordements pour telle maison ou telle ferme.

Retour haut de page

Modification des prix de l’eau

En 1972, le prix de l’eau augmente de 22 %, une nouvelle tarification est faite en 1975.

En 1979, le forage supplémentaire est créé (126 860 F).

Le tarif augmente de 20% en 1980 (droit de branchement 900 F),

les périmètres de protection et les clôtures sont réalisés en 1988.

En 1990 une nouvelle équipe se met en place avec M. Patrice THETE à la Présidence. Les statuts sont revus, la compétence est recentrée sur l’eau et les délégués sont portés à 4 par commune.

La desserte n’est jamais terminée, le réseau est toujours en extension chaque année, mais de nouvelles orientations sont prises.

Retour haut de page

Les nouvelles orientations

  • En 1999, un nouvel appel d’offres a reçu 5 candidatures techniquement qualifiées et le comité syndical a confié la gestion à l’agence la moins disante, la SOGEDO.

Le choix de confier la gestion du réseau à des entreprises compétentes et techniquement adaptées n’est pas renoncer. L’affermage exige et suppose des échanges permanents, un suivi régulier de la bonne marche du service.

  • Protection et renforcement de la ressource avec une étude hydrogéologique en 1994, de recherche en eau et de simulation de pollution et de leurs incidences.
  • Redéfinition des périmètres de protection en 1990.
  • Souhait d’amélioration de la quantité et de la qualité par l’étude du traitement du fer avec des essais effectués sur site et recherche de solutions, et par le projet en cours de mise ne service d’un nouveau forage.
  • Une meilleure connaissance du réseau et un renouvellement du réseau par une étude de modélisation, par la digitalisation du réseau avec l’utilisation du système du Syndicat Départemental d’électricité et l’identification des parties de réseau à renouveler.
  • Sécurisation du réseau par l’installation du système de sécurité et d’alarme sur l’ensemble des installations.
  • Information des abonnés par des journées portes ouvertes en 1996 et 2001 et la par publication d’un bulletin d’information.
  • Protection de la ressource en eau, assurer le meilleur service au meilleur prix sont nous priorités et les raisons de notre action.
  • Remise en état de la station et plus récemment du réservoir de JAYAT (cuve et façade).
  • Conduire une action de solidarité : à l’origine 1 puis 2 centimes de francs pour participer au creusement de puits au SENEGAL, région de Kothiary, avec l’association Coopération Internationale.

Aujourd’hui, ces nouvelles orientations se poursuivent, malgré une charge lourde en investissement et en fonctionnement pour l’amener au robinet de chacun, mais nous savons tous que L’eau n’a pas de prix.

Retour haut de page